Travail

Accord de Qualité de Vie au Travail: partie 2

Dans cette 2ème partie, nous verrons que la relation avec l’institution de prévoyance ne se limite pas au paiement des cotisations et à la négociation de celles-ci.

Aurore NOËL pour APREVA du Groupe AESIO a assisté l’entreprise dans la méthode, le diagnostice et la mise en place.

Malgré la baisse notable de l’absentéïsme, l’économie sur l’achat de sièges spécalement adaptés, l’augmentation de la productivité, l’employeur peine à reconnaitre les bienfaits d’un tel accord.

Pour les salariés, les dépenses de santé en baisse on permis de limiter les hausses des cotisations à la mutuelle.

Tout le monde est gagnant. Reste à convaincre l’employeur des bienfaits pour tous et donc pour l’entreprise d’un tel accord.

Article précédentArticle Suivant